Espace Adhérent

Mot de passe oublié ?

Non à  l’hospitalocentrisme et à  la destruction du secteur libéral !

Le syndicat des médecins libéraux (SML) dénonce l'hospitalo-centrisme du gouvernement qui vise à  la destruction du secteur libéral. Face à  l'alourdissement inconsidéré des charges et à  l'augmentation des contraintes administratives, les syndicats de professionnels de santé libéraux doivent se mobiliser !

Trop c'est trop ! Le Syndicat des médecins libéraux (SML) s'oppose à  l'augmentation incessante des charges et à  l'alourdissement inconsidéré des contraintes administratives qui frappent les libéraux de santé et handicapent chaque jour davantage leur exercice.

La mesure prise par le gouvernement et qui permet à  l'URSSAF réintégrer dans l'assiette imposable à  la CSG-CRDS la part des cotisations prises en charge par l'assurance-maladie est inadmissible. D'autant que cet avantage réservé aux médecins de secteur 1 a été accordé par la convention.
Le SML dénonce la vision hospitalo-centrée de la ministre de la Santé qui se traduira par la mise en place d'officiers de santé territoriaux et conduira à  la disparition de l'exercice libéral.

Pour défendre l'alternative libérale et préserver le secteur 1 et le secteur 2, le SML propose aux syndicats représentatifs de le rejoindre afin de mettre en place un front commun des libéraux de santé.
A propos du SML

Le SML (Syndicat des Médecins Libéraux) est le syndicat de tous les médecins, spécialistes en médecine générale ou exerçant en plateau technique lourd, spécialistes cliniques ou pratiquant des expertises. Il réunit des hommes et des femmes du secteur 1, 2 ou 3, exerçant en province ou en région parisienne. A travers ses adhérents, libéraux, l'ambition du SML est de défendre la médecine libérale.

Paris le 23 décembre 2013

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire.