Espace Adhérent

Mot de passe oublié ?

Les propositions de MG France présentées aux candidats à  la présidentielle : consensus sur les soins de premier recours

Le colloque organisé par MG France le jeudi 16 février
"Les soins de premier recours en questions :
regards professionnels, économiques et politiques"
a été un très grand succès : 200 participants, médecins généralistes et représentants de toutes les institutions du monde de la santé, en présence de représentants des cinq principaux candidats républicains (PS, UMP, MODEM, EELV, Front de Gauche).

Ce colloque a démontré la nécessité de réorganiser notre système de santé autour des soins de premier recours, ce qui est la principale proposition de MG France. Nécessité sanitaire pour améliorer l'état de santé de la population, nécessité économique pour pouvoir financer la santé, nécessité sociale pour permettre un égal accès de tous à  la santé.

Cette réorganisation doit être amorcée dès 2012, car il existe un risque réel de voir l'écroulement complet de notre système de santé et de son financement. Les problèmes à  régler sont multiples :
- aggravation des inégalités de santé, que traduisent les renoncements croissants aux soins,
- augmentation du reste à  charge en soins ambulatoires (de 10,8% à  12,7% depuis 2004) qui freine l'accès aux soins
- baisse continue du taux de prise en charge des soins de premier recours par l'Assurance-Maladie (actuellement à  55% hors ALD, mais 50% si on inclut les dépenses non présentées au remboursement)

Les principales propositions de MG France qui ont été présentées sont les suivantes :
- Faciliter l'accès aux soins en ouvrant la possibilité d'un parcours de santé en tarif remboursé avec possibilité de dispense totale d'avance des frais comme cela se fait en hospitalisation
- Simplifier l'organisation du système de santé en confiant au médecin généraliste traitant l'ensemble des démarches de prévention, dépistage, éducation à  la santé comme le recommande l'OMS (mission de santé publique)
- Favoriser l'exercice en équipe de santé de premier recours, associant médecin généraliste, infirmière, pharmacien, et toutes les professions de proximité, équipes à  même de prendre en charge les pathologies chroniques, la dépendance en articulation avec l'hôpital et le secteur social
- Négocier avec ces équipes l'organisation d'une réelle garantie territoriale d'accès aux soins et à  la santé
- Etendre le dispositif du médecin traitant aux moins de 16 ans, et proposer à  chaque tranche d'âge une démarche de santé publique adaptée aux facteurs de risques santé
- Aller plus loin dans la diversification des modes de rémunération (actes, forfaits, rémunération sur objectif de santé publique)

MG France examinera attentivement les propositions des candidats et présentera les résultats de cette analyse et ses commentaires lors d'une conférence de presse le jeudi 29 mars.



      Date de rédaction : 23 février 2012 11 h 43

      Date de modification : 23 février 2012 11 h 43 min

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire.