Espace Adhérent

Mot de passe oublié ?

Journée sans professionnels libéraux Forte mobilisation des médecins

La CSMF, premier syndicat médical français, se félicite de la forte mobilisation des professionnels libéraux autour de la Journée sans professionnels libéraux, à  l'appel de l'UNAPL, ce mardi 30 septembre. Dans ce grand mouvement et dans les actions organisées localement, les médecins libéraux avec, à  leurs côtés les cadres confédéraux, ont été particulièrement mobilisés.

La CSMF a constaté un taux de médecins ayant fermé leur cabinet allant jusqu'à  70% dans certains départements, avec le maintien du service de permanence des soins et de prise en charge des urgences.

La CSMF se félicite de cette mobilisation considérable des médecins libéraux, qui n'est pas sans rappeler les prémices de 2002, lorsque le syndicat avait lancé la mobilisation pour la fin des gardes obligatoires.

La CSMF demande au Gouvernement de ne pas se tromper de lecture sur les motifs de cette mobilisation exceptionnelle. Les médecins libéraux sont excédés des réformes qui leur sont imposées, qu'il s'agisse de la déréglementation, ou de la future loi de santé. Ces réformes sont faites sans eux et contre eux. Les médecins libéraux, auxquels on refuse des honoraires décents, rejettent cette politique qui les humilie.

Le fait que le Gouvernement renvoie à  la ROSP les évolutions de revenus pour les médecins, est une erreur supplémentaire, alors qu'il bloque l'extension du dispositif à  toutes les spécialités et se refuse à  ouvrir le chantier de la mise à  jour de la ROSP des généralistes.

La CSMF, qui n'est pas dupe des chiffres de l'ONDAM, a bien noté que le Gouvernement demandait une fois encore plus d'économies aux soins de ville qu'à  l'hôpital, et cela sans leur donner de perspectives sur la valeur des actes médicaux.

Tout ceci n'est pas acceptable !

La CSMF demande donc au Gouvernement d'entendre la colère des médecins libéraux et de revoir sa politique, sans oublier celle des honoraires médicaux.

La CSMF demande aux médecins libéraux de rester mobilisés pour d'autres actions, qui devront être engagées si l'incompréhension du Gouvernement devait persister.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire.